Notre entreprise
est climatiquement
neutre

En compensant les émissions de notre entreprise, nous nous engageons à protéger le climat et soulignons notre engagement en faveur du développement durable. Depuis août 2021, notre entreprise est climatiquement neutre.

OUTRE L'ÉVITEMENT ET LA RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO2,
LA COMPENSATION DES ÉMISSIONS INÉVITABLES DE L'ENTREPRISE PAR LE BIAIS DE
LA COMPENSATION, OU LA PARTICIPATION À DES PROJETS DE PROTECTION DU CLIMAT, EST
UNE ÉTAPE IMPORTANTE VERS UNE PROTECTION GLOBALE DU CLIMAT.

CLIMATIQUEMENT NEUTRE AVEC CLIMAPARTNER

La transparence nécessaire sur la compensation de nos émissions de CO2 et notre engagement dans des projets nationaux et internationaux de protection du climat est confirmée par le label "Neutralité climatique - Entreprise" ainsi que par notre certificat avec numéro d'identification de ClimatePartner.

 

MAIS COMMENT DEVENIR UNE ENTREPRISE CLIMATIQUEMENT NEUTRE ?

Cela se fait en 3 étapes :

1. détermination des émissions de CO2

Nous avons recensé les émissions de CO2 de notre entreprise en collaboration avec ClimatePartner et établi l'empreinte carbone de l'entreprise (Corporate Carbon Footprint = CCF) en tenant compte : du chauffage et de l'énergie, des déplacements des collaborateurs, des voyages d'affaires ainsi que des fournitures de bureau. Nous avons également calculé l'empreinte des matières premières, de l'emballage, de la logistique et de l'élimination des déchets de notre production et produits.

2. éviter et réduire

Nous compensons toutes les émissions de CO2 inévitables produites par notre entreprise et ce en quantité égale, en soutenant un projet de protection du climat. C'est précisément pour cette raison que nous sommes une entreprise climatiquement neutre et que nous prévoyons même à l'avenir de proposer à nos clients des produits climatiquement neutres.

3. compensation des émissions de CO2

Nous compensons toutes les émissions de CO2 inévitables produites par notre entreprise et ce en quantité égale, en soutenant un projet de protection du climat. C'est précisément pour cette raison que nous sommes une entreprise climatiquement neutre et que nous prévoyons même à l'avenir de proposer à nos clients des produits climatiquement neutres.

NOTRE PROJET DE PROTECTION DU CLIMAT

Pour compenser nos émissions de CO2, nous soutenons un projet de protection climatique reconnu et certifié selon des normes internationales :


Plantation d'arbres en Allemagne


Reboiser chez soi - c'est l'approche adoptée par le projet régional de protection du climat mené par la Schutzgemeinschaft Deutscher Wald e.V.. L'Allemagne est l'un des pays les plus boisés de l'UE. Mais ici aussi, les forêts ressentent nettement le changement climatique : les incendies de forêt détruisent de grandes surfaces, surtout à l'est. La sécheresse et la chaleur affaiblissent des espèces d'arbres répandues. Les parasites se propagent très rapidement dans les forêts affaiblies et causent des dégâts particulièrement importants.


Les forêts mixtes sont plus résistantes au changement climatique. Elles supportent mieux la chaleur et la sécheresse et le risque d'incendie de forêt est moindre. C'est pourquoi nous soutenons le reboisement et la transformation des forêts allemandes. Pour garantir la neutralité climatique, ce projet régional de protection du climat est en outre lié à un projet de protection des forêts au Brésil reconnu au niveau international : www.climatepartner.com/1056. Pour chaque tonne de CO2compensée, un nouvel arbre est planté dans les forêts allemandes.

 

 

QUE SIGNIFIE EN FAIT... ?

NEUTRALITÉ CLIMATIQUE

Acheter des produits climatiquement neutres, c'est contribuer concrètement à la
protection du climat. Le label Climate Partner garantit la neutralité climatique de
l'entreprise ou du produit labellisé, de l'entreprise, du produit - ou du service. Toutes
les émissions de CO2, qui sont inévitablement générées dans la chaîne de
processus, sont calculées et compensées par des projets de protection climatique
reconnus. Ainsi nos clients peuvent choisir pour la protection du climat puisque toutes
nos activitées de A à Z (telles que par exemple nos imprimés, les nuités en hôtel, les
repas servis, jusqu'au papier utilisé) fait l'objet de compensation carbone.


CLIMATIQUEMENT NEUTRE

Sont climatiquement neutres les entreprises, processus et produits dont les
émissions de gaz à effet de serre sont calculées et compensés par des projets de
protection du climat reconnus au niveau international. La compensation des émissions
de gaz à effet de serre constitue, en plus de l'évitement et de la réduction, une étape
importante dans la protection globale du climat.


PROJET DE PROTECTION CLIMATIQUE

Il est prouvé que les projets de protection climatique permettent de réduire les gaz à
effet de serre, par exemple par la protection des forêts, reboisement ou développement
des énergies renouvelables. De plus, le développement de projets de protection
climatique favorisent le développement durable dans les pays concernés. Par exemple
en améliorant l'approvisionnement en eau potable, ou en développant les infrastructures
locales, ou encore en créant des emplois ou en préservant la biodiversité. Les projets de
protection climatique doivent remplir quatre critères pour être reconnus et certifiés en tant
que tels : additionnalité, exclusion de double comptage, la durabilité et le contrôle régulier
par un organisme tiers indépendant.


CCF - CORPORATE CARBON FOOTPRINT

Le CCF est l'empreinte carbone d'une entreprise. Pour le calculer, nous procédons avec
Climate Partner selon le Greenhouse Gas Protocol Corporate Accounting and Reporting
Standard. Les émissions sont calculées avec Climate Partner en Scope 1 à 3,
scope 1 : émissions produites directement dans l'entreprise ou scope 2 émise par de
l'énergie achetée à des tiers ou scope 3 des émissions indirectes induites par des
activités en amont et en aval. En aval, comme les matières premières, la logistique,
l'élimination des déchets, etc. (scope 3) sont générées. cf. PCF


PCF - PRODUCT CARBON FOOTPRINT

Un PCF est l'empreinte carbone d'un produit. Le calcul se base sur la norme
Greenhouse Gas Protocol Product Life Cycle Accounting and Reporting Standard,
qui définit des critères clairs à cet effet. Généralement, le cycle de vie d'un produit est
analysé depuis la fabrication et de la logistique jusqu'à la phase d'utilisation et d'élimination.
(Cradle-to-grave). cf. CCF


SDG’S - SUSTAINABLE DEVELOPMENT GOALS

Les SDG's (Sustainable Development Goals) se réfèrent à 17 objectifs de développement
durable. Ils contiennent un appel urgent à l'action de tous les pays industrialisés et en
développement dans le cadre d'un partenariat mondial. Ils sont issus de de l'Agenda 2030
pour le développement durable, adopté par tous les états membres des Nations unies en
2015. L'agenda se veut être un outil commun, un projet de paix et de prospérité pour les êtres
humains et la planète elle-même - pour le présent et l'avenir. Les ODD s'appuient sur des
décennies de travail des pays et de l'ONU, y compris le Département des affaires économiques
et sociales de l'ONU.


ÉQUIVALENTS CO2

Le calcul des CCF et PCF prend en compte tous les gaz à effet de serre pertinents selon
le protocole de Kyoto. Gaz à effet de serre pris en compte : le dioxyde de carbone (CO2),
le méthane (CH4), le protoxyde d'azote (N2O), les gaz à effet de serre (GES),(protoxyde
d'azote, N2O), hydrofluorocarbures (HFC/HFC), perfluorocarbures (HFC/PFC), l'hexafluorure
de soufre (SF6) et le trifluorure d'azote (NF3). Étant donné que chacun de ces gaz a un effet
différent sur l'effet de serre et qu'ils restent dans l'atmosphère pendant des durées différentes,
ils sont convertis en équivalents CO2. En abrégé, on parle donc de bilan CO2 ou empreinte
carbone.


ACCORD DE PARIS

Accord de Paris sur la protection du climat.
En 2015, 196 nations se sont engagées à limiter à partir de 2020 le réchauffement
climatique. Pour la première fois, toutes les nations du monde agissent de concert et
œuvrent dans le sens de la lutte contre le réchauffement climatique, qu'il s'agisse de pays
industrialisés, de pays émergents ou de pays en développement. Trois objectifs de
l'accord nous paraissent particulièrement importants : premièrement limiter le réchauffement
climatique à 1,5 degré maximum, deuxièmement obtenir une économie mondiale
climatiquement neutre à partir de 2050 et troisièmement des objectifs quinquénaux
contraignants de réduction d'émission.


PROTOCOLE DE KYOTO

Le 11 décembre 1997, à Kyoto, au Japon, les Nations unies ont adopté un protocole
additionnel à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques
(CCNUCC).
L'accord a été signé par 193 Etats et fixe pour la première fois des objectifs de réduction
des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que des valeurs cibles contraignantes et
limitaitves pour les émissions de gaz à effet de serre dans les pays industrialisés. Les pays
industrialisés participants s'engagent, dans un premier temps, à réduire leurs émissions
annuelles de gaz à effet de serre, par exemple d'une moyenne de 5,2 % par rapport à 1990
au cours de la première période d'engagement s'écoulant de 2008 à 2012. De plus, l'accord
veut permettre aux pays en développement et aux pays émergents de poursuivre un
développement durable.


EU Green Deal (ACCORD VERT)

L'UE souhaite atteindre la neutralité climatique en 2050.
Le Green Deal européen est une sorte de feuille de route dont l'objectif est de créer une
économie durable de l'UE. Cet objectif doit être atteint en faisant du climat et de la politique
environnementale des défis devant être considérés comme des opportunités dans tous
les domaines politiques. En particulier Cela concerne la neutralité climatique de l'Europe
d'ici 2050, la stimulation de l'économie verte et la réduction des émissions de gaz à effet
de serregrâce à des technologies respectueuses de l'environnement, la création d'une
industrie et de transports durables ainsi que la réduction de la pollution.
L'accord vert européen comprend un plan d'action, qui doit permettre une transition juste
et inclusive.


LOI EUROPÉENNE SUR LE CLIMAT

La proposition de première loi européenne sur le climat vise à mettre en œuvre l'objectif
de l'Accord européen sur le climat (Green Deal) et de bétonné juridiquement l'objectif
formulé dans le Green Deal européen (EU Green Deal) : soit que l'économie et la société
européennes doivent atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. La loi européenne sur le
climat propose d'atteindre la neutralité des gaz à effet de serre d'ici 2050.
Les institutions de l'UE et les États membres doivent être tenus de prendre les mesures
nécessaires pour atteindre cet objectif. La loi sur le climat comprend des mesures
permettant de suivre les progrès et d'adapter les activités économiques en conséquence.
(Situation en mai 2021)


Greenhouse Gas Protocol (PROTOCOLE DES GAZ À EFFET DE SERRE)

Le protocole GHG est une norme internationalement reconnue pour la comptabilisation
des émissions de gaz à effet de serre émisent par les entreprises. Il a été développé par
le World Resources Institute (WRI) et le par le World Business Council for Sustainable
Development (WBCSD). Lors de l'établissement d'une empreinte carbone d'entreprise et
du reportin correspondant, il convient de respecter cinq principes fondamentaux :
pertinence, exhaustivité, cohérence, exactitude et transparence.